LEADERSHIP & CONFIANCE

LEADERSHIP & CONFIANCE:

Chaque jour, le monde de l’Entreprise connait de nombreux paradoxes. Parmi ceux-ci, la place accordée à l’homme, est fortement tiraillée entre des positions extrêmes. Les individus sont ballotés dans un environnement mouvant, incertain et peu rassurant. En même temps, les entreprises souhaitent miser sur le capital humain.
La coopération entre les acteurs au sein d’équipes pluridisciplinaires, transversales ou en mode projet est devenue centrale. La capacité à travailler avec d’autres et à changer souvent d’équipe est un enjeu déterminant. Dans ce contexte, la dimension humaine est un véritable capital. Celui-ci repose sur les valeurs de l’organisation, sur le leadership des dirigeants et de chaque manager, sur le développement des personnes et sur des relations de confiance entre les acteurs.

Mais la confiance est une problématique récurrente au cœur des enjeux organisationnels et personnels. Avec la peur, la confiance est une expérience primaire et fondamentale de l’être humain. Elle met en jeu les dimensions de l’échange contractuel et de l’affectivité.

Aussi, l’enjeu du leadership et de la confiance ne se situe plus seulement dans la maîtrise de techniques et de savoir-faire managériaux rationnels. Bien sûr, il convient toujours de connaître son métier, les techniques, la gestion, la stratégie et bien d’autres savoirs. Mais la capacité à entraîner les autres avec soi, à leur donner envie d’avancer constitue un plus qui fait la différence. Mais cela ne se résume pas à une vision bien communiquée, il y a encore un autre plus. Il consiste à bien comprendre les hommes, leurs motivations profondes et à tisser avec eux des relations humaines plus riches. 

Dans cet enjeu où l’humain est le pivot de l’évolution des organisations, le leadership et la confiance se profilent comme deux vecteurs qui permettent de développer le capital humain. Cette évolution suppose des leaders capables de s’affirmer pleinement.

Le leadership se définit comme la capacité à mettre en œuvre toutes les actions nécessaires à l’accomplissement de sa mission, et celles des autres. Cela signifie que le leader est quelqu’un qui se connaît, est conscient de ses forces, de ses points faibles. Il sait pleinement utiliser ses points forts et limiter ses points faibles. Le leader sait ce qu’il veut, pourquoi il le veut, comment le communiquer aux autres afin d’obtenir leur coopération et adhésion. Il sait comment atteindre ses objectifs, ses buts et remplir ses missions.

Pour une pleine expression de soi-même, la clé est de se connaître soi-même et de comprendre les autres. Le développement du leadership est un processus de développement de soi.

Le développement cohérent de la confiance et du leadership s’appuie aussi sur des valeurs et des principes d’actions au niveau de l’organisation. Elle est un champ dans lequel de nouveaux principes d’action et des règles du jeu cohérentes doivent être mis en œuvre au sein d’une culture en mouvement. L’organisation a un rôle fondamental à jouer pour favoriser le climat dans lequel la confiance est possible. Le système de gestion des ressources humaines est concerné. Il est absolument nécessaire de traduire ces intentions en valeurs concrètes, en actions et en critères inscrits dans l’organisation et dans le système de gestion des ressources humaines. Le climat social, les relations entre les acteurs et la culture de l’entreprise en dépendent.

L’ensemble des leviers organisationnels, relationnels, personnels et du leadership concourent à la mise en œuvre du climat de confiance. Dans cet ensemble le développement de soi, des autres et de l’organisation sont intimement noués. A l’organisation incombe le développement des personnes et des leaders à tous les niveaux. Quant aux leaders, il leur revient de déployer la confiance autour d’eux.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply