QUE PEUT FAIRE l’ENTREPRISE POUR SES MANAGERS?

Nous continuons à dire qu’un salarié peut rejoindre une entreprise pour son prestige et sa réputation, mais que c’est sa relation avec son manager qui détermine sa fidélité et sa productivité. Et nous ne cessons de dire également que le manager joue un rôle essentiel pour transformer le talent de ses collaborateurs en performance.

Et que les managers sont la pièce maîtresse des entreprises.

Il n’y a rien de plus vrai. Du point de vue du salarié, le manager possède plus d’influence que l’entreprise. Toutefois, l’entreprise exerce un pouvoir considérable. A eux seuls, les meilleurs managers n’offrent qu’une résistance limitée aux idées reçues. Il faut les efforts de l’ensemble de l’entreprise pour les combattre avec succès.

Les idées reçues restent fortement ancrées dans la plupart des entreprises. Même si de nombreux managers rejettent la majorité d’entre elles – chaque individu possède un potentiel illimité, il faut aider chacun à surmonter ses faiblesses, il faut traiter les autres comme l’on voudrait être traité – elles restent vivaces. Elles sont maintenus soldement en place par un ensemble de règles, de pratiques et de langages qui s’étendent à toute l’entreprise, déterminant la façon dont les individus sont sélectionnés, formés, rémunérés, réprimandés et promus.

Quelques exemples de phrases assassines :

  • « Vous ne pouvez pas rémunérer ainsi vos salariés »
  • « Vous ne pouvez pas promouvoir ce salarié s’il n’a pas au moins 3 ans d’expérience »
  • Vous ne traitez pas tous vos collaborateurs à l’identique, c’est injuste »
  • « Voici votre nouveau système de gestion des performances. Vérifiez que tous vos salariés suivent une formation visant à leur faire acquérir ces compétences »
  • « Vous ne pouvez pas lui donner ce statut. Il n’a personne sous ses ordres »
  • ……

 

Toutes ces idées reçues sont bien à l’abri derrière des systèmes de sélection, de formation, de rémunération et de gestion des performances. Le seul moyen de les délogrer est de remplacer ces systèmes. Et seul l’ENTREPRISE peut le faire.

Voici quelques-une des passe-partout que la direction d’une entreprise peut utiliser pour combattre les idées recçues, car ces dernières installent l’immobilisme et font fuir les meilleurs.

  1. Restez concentré sur les objectifs

Le rôle de l’entreprise est d’identifier l’objectif souhaité.Celui de l’individu est de trouver les meilleurs moyens de l’atteindre. C’est pourquoi les meilleures entreprises deviennent expertes dans la destination et laissent aux individus le plaisir de faire le voyage comme ils l’entendent.

      2.Valorisez les meilleures performances dans chaque rôle

Dans les meilleures entreprises, tous les rôles joués à la perfection sont respectés.Si vous souhaitez comprendre la culture d’une entreprise, observez d’abord ses héros.

      3. Observez vos meilleurs éléments

Les meilleures entreprises apprennent de leurs meilleurs éléments. La découverte des meilleures pratiques internes est l’un de leurs principaux rituels.

     4. Enseignez le langage des grands managers.

Le langage influe sur la pensée et le pensée influe sur le comportement. Les entreprises doivent donc changer le langage des individus pour modifier leur comportement.

Ces passe-partout sont une aide précieuse. Inutilisés, ils permettent aux idées reçues de créer un climat hostile aux meilleurs. Fortes d’une gigantesque muraille de règles, de systèmes et de langages construite autour le leurs principales hypothèses, les idées reçues étouffent et obligent les meilleurs managers à remettre en question leurs convictions les plus profondes.

Dans un tel climat, les meilleurs sont bloqués dans leurs initiatives. Ils ne peuvent pas confronter leurs intuitions à la réalité pour les préciser, trop occupés à tenter de rester lucides et de survivre.

Toutefois, utilisés avec succès, ces passe-partout changent le climat de l’ensemble de l’entreprise. Climat qui devient favorable aux managers et cadres, renforce leurs idées et les incite à les mettre en pratique, à les tester et à les préciser.

Dans ce climat enfin, les managers s’épanouiront  et les collaborateurs exccelleront. L’entreprise poursuivra sa croissance.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply